Colloque Energie & Numérique | Compte-rendu

En collaboration avec Schneider Electric
à Grenoble Jeudi 16 juin 2022

RETROUVEZ LES VIDEOS ET LES PRESENTATIONS DU COLLOQUE

Un événement organisé dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne*

Évènement labellisé par la PFUE, notre sixième revue annuelle des nouveaux usages a été consacrée aux défis réciproques que les domaines de l’énergie et du numérique constituent l’un pour l’autre, comme l’ont présenté en keynote Denis Randet (ANRT) et Gérard Roucairol (Académie des technologies), et comme l’a illustré Raphaël Guastavi (Ademe). Organisée en collaboration avec Schneider Electric, la conférence s’est tenue sur leur nouveau site  IntenCity Grenoble.

Xavier d’Esquerre, directeur d’IntenCity, dresse le portrait d’une alliance réussie entre l’énergie et le numérique. Son smart building entièrement électrique de dernière génération, « 0 carbone », est un démonstrateur du savoir-faire de Schneider Electric pour la gestion de l’énergie dans le bâtiment. Hyperconnecté et « soucieux » du confort des personnes qui y travaillent, IntenCity Grenoble consomme 37 kWh/m²/an (soit 9 fois moins que la moyenne du parc tertiaire européen)…qu’il compense entièrement sur une année par son autoproduction (des panneaux photovoltaïques et deux éoliennes) !

Inscrivant leur approche opérationnelle dans une perspective semblable, Gwenaelle Avice-Huet (Schneider Electric), Yannick Marion (Beelse) et Emmanuel Bernard (L’Entrepôt du bricolage), Amaury Pachurka (Beoga) et Nicolas Moreau (ENEDIS), Mihir Sarkar (Engie), Véronique Boutin et Vanya Ignatova (Schneider Digital /AI Anticipation & Strategy) démontrent comment le numérique outille ainsi la transition énergétique : en optimisant les systèmes énergétiques et en mettant en œuvre des innovations radicales qui transforment en profondeur les systèmes énergétiques.

Si le numérique est partout, il n’est rien sans l’énergie consubstantielle à son fonctionnement. Prenant la mesure du caractère pervasif du numérique et de sa nature énergétique, Alexia Auffèves (Cnrs), Romain Rouvoy (INRIA), Jean René Lequepeys (CEA-Leti) ont démontré comment l’exigence d’efficacité énergétique oblige à modifier la conception et l’usage des technologies numériques elles-mêmes.

En clôture de cette revue, Vincent Berrutto (DG ENER, Commission Européenne) a rappelé les derniers développements de la politique énergétique européenne pour montrer à quel point elle requiert un réseau plus intelligent et plus flexible basé sur des technologies numériques puis a présenté en avant-première une série d’actions que va mener la commission européenne pour atteindre cet objectif.