LA PÉDAGOGIE PAR LE JEU

Au terme d’une année d’exploration, l’ANRT propose onze recommandations pour améliorer les conditions de développement des jeux pédagogiques, à destination des établissements scolaires, universités, entreprises et pouvoirs publics.

Longtemps tenu à l’écart du système éducatif et des entreprises, le jeu, sous toutes ses formes (numérique, de plateau, Lego®, d’évasion, etc.), s’invite désormais du CP à la formation tout au long de la vie. Utilisé en tant qu’outil pédagogique, il permet à la fois d’améliorer les méthodes d’enseignement, transmettre des savoirs et des compétences transverses, former aux métiers de demain, aider au recrutement de nouveaux talents, accéder à de nouveaux marchés et développer des modes de management innovants. Beaucoup de ces jeux pédagogiques naissent, d’une part, de l’initiative personnelle de pédagogues passionnés, soucieux d’accroître leur efficacité éducative. D’autre part, les collaborations entre des enseignants, chercheurs, et responsables d’entreprise sont de plus en plus fréquentes. Leur objectif est de développer à plus grande échelle les dispositifs ludiques afin de généraliser leur usage et de professionnaliser les pratiques.
 
À travers la mise en récit des expériences des membres du groupe, le rapport publié par l’ANRT analyse comment « faire jouer » contribue à transformer les situations d’apprentissage dans le cadre scolaire et professionnel. Il identifie les enjeux et les attentes des acteurs, les verrous scientifiques et technologiques, les résistances humaines, culturelles et institutionnelles, et les stratégies mises en place pour les dépasser. 
 
Présidé par Hélène Michel professeure à Grenoble École de Management, le groupe de réflexion « Pédagogie par le jeu » de l’ANRT a travaillé d’octobre 2018 à juillet 2019. Il regroupe 57 responsables d’entreprises, chercheurs, représentants institutionnels, issus de 33 structures membres de l’ANRT.
 
Contact : Violette NEMESSANY, nemessany@anrt.asso.fr