Jeudi 10 décembre 2020 de 9h00 à 17h30
en partenariat avec la chaire ELSA-PACT
et la Cité de l’Economie et des Métiers de Demain CEMD

PROGRAMME

La crise actuelle nous rappelle que nos civilisations sont fragiles face à des chaînes de causalité complexes entre nos actions humaines et notre environnement naturel et technique. Face à ce constat, la quatrième édition du colloque Recherche – Innovation – Société de l’ANRT s’intéresse à l’analyse de cycle de vie (ACV) en tant qu’outil d’aide à la décision, qui renvoie à la question de nos choix face aux impacts globaux de nos actions.

Préserver notre écosystème dans toutes ses dimensions - climat, ressources naturelles, biodiversité… - est une ambition portée à tous les niveaux de gouvernance, dans tous les domaines d’activités. La transition vers une économie propre et circulaire s’accélère : Green Deal européen, loi du 10 février 2020 relative au gaspillage et à l’économie circulaire… Dans ce contexte, tous les acteurs, publics et privés, sont appelés à se mobiliser au service d’une maîtrise accrue de leurs impacts. Mais comment faire, s’agissant de bâtir, de gérer des circuits d’alimentation ou de mobilité, pour arbitrer entre une diversité de modes de conception, de techniques de production, de matières premières, dont chacun(e) offre des avantages et des inconvénients selon les domaines d’impacts considérés ? Comment s’assurer que la prévention d’un dommage environnemental n’en crée pas un autre, un peu plus loin ou un peu plus tard ?

Face à ces interrogations, l’ACV constitue une réponse concrète, adaptée à des usages très divers. Parmi d’autres outils d’évaluation environnementale, elle présente l’avantage de prendre en compte une multiplicité de dimensions, afin d’éviter les transferts d’impacts négatifs. En approchant par une métrique commune la complexité du réel, l’ACV propose des pratiques accessibles au plus grand nombre. Mais elle appelle encore de nombreuses recherches, dans une diversité de domaines scientifiques.
Pour cela, les chercheurs travaillent avec les entreprises et les collectivités publiques, en expérimentant des approches adaptées. Le colloque leur donne la parole, pour rappeler l’état de l’art, présenter des coopérations et proposer des pistes d’action innovantes aux décideurs publics et privés. 

Pour cela, les chercheurs travaillent avec les entreprises et les collectivités publiques, en expérimentant des approches adaptées. Le colloque leur donne la parole, pour rappeler l’état de l’art, présenter des coopérations et proposer des pistes d’action innovantes aux décideurs publics et privés.