La Lettre européenne de l'ANRT
Votre sésame pour la recherche européenne

Filtrer par

Pages

  • LEA 230 sommaire

    Edito : Programmer ensemble

    Des indicateurs décrivant finement les réussites montrent que Néerlandais et Français en particulier, parviennent relativement bien à trouver leur place dans les projets, fût-ce au prix d’une participation limitée dans le cas des Français. Suisses, Allemands et Finlandais se taillent un certain succès. Les Suédois, les Danois, les Britanniques voire les Autrichiens, tirent globalement leur épingle du jeu (p. 8 et 9).

    Résultats: Programme « Coopération » : le vrai visage du succès. De nouveaux indicateurs pour une approche plus précise des projets européens

  • LEA 230 sommaire

    Edito : Programmer ensemble

    Le programme-cadre, 7e du nom, soutient traditionnellement la partie la plus collaborative de la recherche européenne. Il est bien adapté lorsque les coopérations débouchent sur une excellence technologique et d’innovation de niveau mondial. L’analyse des premiers résultats confirme que les acteurs des grands États de l’Union européenne diffèrent dans leurs stratégies de participation (p. 6 et 7).

    Résultats: Forces et faiblesses des grands pays de recherche européens. L’exemple du programme « Coopération »

  • LEA 230 sommaire

    Edito : Programmer ensemble

    C’est toute l’ambition de la communication de la Commission européenne « Vers une programmation conjointe » (p. 2 à 5)

    Avenir: Naissance de la société privée européenne. Un cadre juridique souple, uniforme et sûr pour les PME européennes

  • LEA 229 sommaire

    Edito : Une communauté puissante et solidaire ?

    Propriété intellectuelle dans les JTI, souplesse de gestion des contrats apparaissent comme des enjeux de gouvernance majeurs. À travers ces initiatives de la CE, l’Espace européen de la recherche passe du concept politique à la pratique. La richesse de la géographie des partenariats et l’appropriation par les secteurs technologiques s’en trouvent amplifiées (voir p. 8 à 11).

    Résultats : 7e programme-cadre : les diversités nationales s’unissent pour esquisser l’Espace européen de la recherche en vraie grandeur

  • LEA 229 sommaire

    Edito : Une communauté puissante et solidaire ?

    incertitude et de situations changeantes. Un projet de clause spéciale réservée aux contrats de recherche européens est à l’étude et va dans le bon sens. Il constate et légalise la pratique de nombreux établissements publics qui séparent juridiquement, la recherche et la gestion des contrats de recherche souvent confiée à une filiale de droit privé. (voir p. 6 et 7)

    Action :

    • 7e programme-cadre : nouvelle clause spéciale 39 Les coordinateurs publics pourront déléguer la gestion des fonds de la CE à des tiers
    • 7e programme-cadre : rappel Communiquez votre PIC à vos équipes ! Désignez votre LEAR !
  • LEA 229 sommaire

    Edito : Une communauté puissante et solidaire ?

    Les règles de propriété intellectuelle, autrement dit, la répartition équitable et raisonnable des avantages futurs entre les partenaires, catalysent la création de valeur, la compétitivité des entreprises et le dynamisme de la recherche publique. Lorsque les règles ne protègent pas les intérêts des participants, nul ne se risque à apporter le meilleur de ses connaissances. Au contraire, lorsque chacun se sent assuré de toucher les bénéfices de son travail en cas de succès, les synergies les plus puissantes deviennent possibles. (voir p. 2 à 5)

    Avenir : Initiatives technologiques conjointes : une propriété industrielle sur mesure pour des partenariats ambitieux

  • LEA 228 sommaire

    Edito: Connaissances et libertés

    L’innovation ouverte, palette de connaissances de divers horizons disciplinaires, thématiques ou sectoriels, demande à être exploitée et promue avec plus d’énergie et d’efforts dans l’avenir. Le nouveau code de bonnes pratiques de la propriété intellectuelle proposé par la Commission européenne sera l’un des outils de la progression de ce modèle (p. 2 à 3) si les États membres s’en saisissent, l’enrichissent et l’appliquent de façon harmonieuse sur tout le territoire européen.

    Avenir : Propriété intellectuelle : vers un code européen de bonnes pratiques pour les établissements publics

  • LEA 228 sommaire

    Edito: Connaissances et libertés

    Après la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux qui a jeté les bases de la construction européenne, l’instauration de la libre circulation des connaissances ou « cinquième liberté » annonce la fondation d’une culture européenne partagée (p. 4)

    Avenir : 5e liberté : un espace sans frontières pour les chercheurs

  • LEA 228 sommaire

    Edito: Connaissances et libertés

    Simplifier la gestion des programmes communautaires, l’idée était dans l’air depuis quelque temps. L’impératif est renforcé par l’organisation croissante en programmes et sous-programmes. Une première étape est enfin franchie avec la création fin décembre de l’Agence de la recherche européenne (p. 5).

    Action : L’ Agence exécutive pour la recherche est en place

  • LEA 228 sommaire

    Edito: Connaissances et libertés

    Le 7e programme-cadre de RDT lui-même, avec toutes ses nouveautés encore mal maîtrisées, apparaît comme une transition entre l’Europe morcelée d’aujourd’hui et l’écosystème intégré de la recherche et de l’innovation en formation dans les projets (p. 6 à 9).

    Résultat : 7e programme-cadre : des résultats révélateurs d’un programme en profonde transformation

  • LEA 227 sommaire

    Edito : Le format européen se généralise

    Les JTI – initiatives technologiques communes, sont aussi une révolution dans le monde de la programmation de la recherche. Après les décisions de créer quatre JTI en 2007, « Hydrogène et piles à combustible » est la candidate pour 2008 (voir p. 2 à 4).

    Avenir : La JTI « Hydrogène et piles à combustible » bientôt prête !

  • LEA 227 sommaire

    Edito : Le format européen se généralise

    Action : 7e programme-cadre : URF, PIC, LEAR, NEF. Vers un système unique d’enregistrement des participants

  • LEA 227 sommaire

    Edito : Le format européen se généralise

    L’Espace européen de la recherche (ERA) est un précurseur. Le bilan des « grands participants » du sixième programme-cadre (p. 8 à 11) révèle que l’ERA est déjà là, structuré par les hauts lieux de la connaissance que sont les universités de Cambridge, Oxford ou Londres, Lund ou Leuven, les sociétés Max Planck et Fraunhofer, le CNRS, le CEA, l’Inserm, le CNR, le CSIC, certaines grandes entreprises comme Thales et 500 autres.

    Résultat: Les grands participants du 6e programme-cadre

  • LEA 227 sommaire

    Edito : Le format européen se généralise

    La relance des « objectifs de Lisbonne » rend plus nécessaire que jamais les passerelles pour que chercheurs et ingénieurs européens circulent librement d’un pays à l’autre mais surtout entre des postes de travail en milieu académique et en entreprise. C’est l’objet de l’appel “IAPP” - Industry- Academia Partnerships and Pathways – (voir p. 6 et 7).

    Action: Appel de propositions IAAP. Des chercheurs publics dans les entreprises. Un effort particulier pour les PME

  • LEA 226 sommaire

    Edito : L’Europe de la connaissance s’éveille

    Une offre technologique intégrée requiert une politique dynamique de la propriété intellectuelle. Le Conseil « Compétitivité » de Lisbonne a enregistré des progrès significatifs en novembre dernier. Cette fois, tout le monde s’accorde sur la nécessité d’inventer la juridiction communautaire de dernier recours qui mettra un terme à la cacophonie des juridictions nationales (voir p. 6 à 7).

    Avenir : Améliorer le système juridictionnel pour les brevets européens en attendant la création d’un brevet communautaire

  • LEA 226 sommaire

    Edito: L’Europe de la connaissance s’éveille

    Les initiatives technologiques conjointes (JTI) proposent des règles du jeu mieux adaptées à la compétition internationale. Avec le Conseil européen de la recherche (ERC), elles constituent le principal espoir de revivifier le 7e PC. En effet, le 6e PC a révélé que les entreprises s’écartaient du levier européen et que le partenariat public-privé reculait (voir p. 2 à 4).

    Action: 7e PC et crédit d’impôt recherche, un basculement majeur pour le financement des partenariats public-privé

  • LEA 225 sommaire

    Edito : Concurrences et Union européennes

    Une nouvelle étape dans l’intégration des actions des 27 États membres sera bientôt franchie. Le programme AAD - Assistance à l’autonomie à domicile des personnes âgées par l’usage des technologies de l’information - (voir p. 2 à 4) transcende les frontières nationales dans l’intérêt européen commun.

    Action : Bien vieillir grâce aux TIC du 7e PC !

  • LEA 225 sommaire

    Edito : Concurrences et Union européennes

    Plus que jamais, la concurrence pour attirer les meilleurs cerveaux, produire et distribuer les connaissances les plus avancées sur les marchés mondialisés, dynamise la croissance économique. Peu à peu, traité de l’Union (voir poster et p. 5), fédération des programmes de recherche nationaux, autonomie en réseau des régions harmonisent les points forts et réalisent ce grand marché de l’Espace européen de la recherche.

    Avenir : 

    • Quel avenir pour le traité de l’UE simplifié ? 
    • Recherche, développement technologique et espace : quelles nouveautés dans le projet de traité de l’UE simplifié ? (poster)
  • LEA 225 sommaire

    Edito : Concurrences et Union européennes

    La concurrence entre régions innovantes pour dynamiser la croissance européenne s’amplifie également. Aucune situation n’est figée. Les résultats du 6e PC dans les régions françaises révèlent à la fois la puissance de centralisation habituelle de l’Ile-de-France et la capacité de mener une stratégie régionale de recherche et d’innovation lisible, cas de l’Alsace en particulier (voir p. 11 à 13).

    Résultat : Premier bilan des régions françaises dans le 6e PC

  • LEA 223-224 sommaire

    Edito: Regarde l'Europe changer !

    Pour aller vers plus de compétitivité et de création d’emplois, il faut aussi inventer de nouvelles façons de construire des allers retours étroits, intimes et denses entre l’éducation, la recherche et l’innovation des entreprises. C’est le projet d’Institut européen de technologie (lire p. 11).

    Avenir:  L’Institut européen de technologie

  • LEA 223-224 sommaire

    Edito: Regarde l'Europe changer !

    Malgré une large approbation politique, le budget du 6e PC restait pourtant gelé à son niveau historique. L’observation des dynamiques de ce programme (lire p. 14 à 19) décrit donc un système de recherche par répartition des crédits dans lequel les principaux acteurs de la recherche européenne trouvent leur place.

    Résultat : 6e PC : bilan 2002-2006 9 000 chefs de file et 69 000 participants

  • LEA 223-224 sommaire

    Edito: Regarde l'Europe changer !

    Malgré une large approbation politique, le budget du 6e PC restait pourtant gelé à son niveau historique. L’observation des dynamiques de ce programme (lire p. 14 à 19) décrit donc un système de recherche par répartition des crédits dans lequel les principaux acteurs de la recherche européenne trouvent leur place.

    Résultat: La recherche universitaire et les grandes écoles françaises dans le 6e PC (2002-2006)

  • LEA 223-224 sommaire

    Edito: Regarde l'Europe changer !

    De nouveaux outils voient le jour pour financer les développements innovants. Les banques sont-elles soumises à des contraintes de plus en plus fortes par la norme Solvabilité II ? Cette évolution estelle défavorable à l’innovation ? Qu’à cela ne tienne, le 7e PC propose un nouvel outil : le mécanisme financier de partage du risque (RSFF). Il offre de nouvelles possibilités de financement bancaire à ceux qui n’ont pas accès aux marchés financiers dans de bonnes conditions (lire p. 8 et 9).

    Action: RSFF : financement par l’emprunt de la recherche et de l’innovation

  • LEA 223-224 sommaire

    Edito: Regarde l’Europe changer !

    Dans le 7e PC, les premiers résultats du premier appel NMP – nanotechnologies, matériaux, et systèmes de production - prolongent les tendances (p. 12 et 13). Pourtant, l’ERA produit du changement, à commencer par les ERA-NET, ces coordinations volontaires de politiques nationales (voir LEA n° 206-207 p. 8 et 9). Mais le changement le plus marquant réside dans l’accroissement du budget du 7e PC à partir de 2010. En partie grâce à cela, les propositions d’initiatives technologiques communes (JTI) se multiplient. Elles déclinent subtilement au niveau sectoriel les principes d’action du 7e PC, externalisent la gestion auprès des acteurs, accroissant le pouvoir d’orientation des entreprises innovantes (lire p. 2 à 7).

    Action: Eniac et Clean Sky :deux nouvelles initiatives technologiques conjointes (JTI) sur les rangs

  • LEA 222 sommaire

    Edito : La recherche de niveau mondial en Europe

    Les succès des grands organismes dans le PC6 (p. 8 à 11) confirment l’importance du CNRS, du CEA, des instituts Fraunhofer et de la Max Planck Gesellschaft pour l’Espace européen de la recherche.

    Résultat : La place des grands organismes de recherche européens dans le 6e PC : comparaison France-Allemagne

     

  • LEA 222 sommaire

    Edito : La recherche de niveau mondial en Europe

    Les initiatives technologiques conjointes (JTI) ouvrent une nouvelle page de la coordination des recherches à vocation mondiale en Europe (voir p. 2 à 7).

    Action : Initiatives technologiques conjointes (JTI) : Artemis et IMI, une grande innovation pour deux partenariats bien différents

  • LEA 221 sommaire

    Edito : Quelles communautés de la connaissance pour l’Europe ?

    Le domaine de la recherche sur les transports dans le programme-cadre de l’UE reflète à la fois les points forts des économies nationales et annonce les spécialités du futur. Les premiers appels du PC7 (2007-2013, voir p. 7 à 9) révèlent un budget insuffisant au regard des ambitions affichées.

    Résultat : Les transports dans le 7e programme-cadre : quelle place pour les participants français ?

Pages

Imprimer