La Lettre européenne de l'ANRT
Votre sésame pour la recherche européenne

Filtrer par

Pages

  • LEA 247 sommaire

    Edito : Dominos sans frontières

    L’innovation collaborative ouverte (voir p. 8 à 12) promeut de nouvelles formes de partage des connaissances qui pourraient être généralisées dans le programme Horizon 2020.

    Avenir : L’innovation collaborative ouverte ou quand le partage des connaissances et des savoir-faire devient le moteur de nombreuses réussites

  • LEA 247 sommaire

    Edito : Dominos sans frontières

    Le Royaume-Uni, les Pays Bas, la Grèce mais aussi la Suisse, Israël et la Norvège bénéficient de leurs transferts financiers (voir p. 5 à 7)

    Action : 9 % du budget pour la recherche et l’innovation de l’UE dans une enveloppe globale stable à 1,12 % de la richesse européenne

  • LEA 246 sommaire

    Edito : Décentraliser et déléguer

    La concentration des talents et des projets résulte parfois de l’attractivité de plusieurs sites répartis sur quelques dizaines de kilomètres comme de Leuven à Ottignies et Louvain-la-Neuve, non loin de Bruxelles capitale (p. 12 à 13).

    Résultats : « Coopération » : le cluster de Leuven-Louvain-la-Neuve, l’excellence émerge

  • LEA 246 sommaire

    Edito : Décentraliser et déléguer

    L’article des pages 10 et 11 repère les 10 organisations les plus actives dans leur domaine, celles qui maîtrisent le travail en réseau et peuvent organiser des alliances de recherche européenne.

    Résultats : « Coopération » 2007-2010 : les 8 chefs de file de la recherche européenne

  • LEA 246 sommaire

    Edito : Décentraliser et déléguer

    Les initiatives technologiques conjointes (JTI) et les partenariats public-privé (PPP) du 7e programme-cadre (voir p. 2 à 6) se sont adaptés aux pressions concurrentielles propres à chaque secteur.

    Avenir : Initiatives technologiques conjointes et partenariats public-privé : vers la gouvernance compétitive de la recherche européenne

  • LEA 245 sommaire

    Edito : Le grand brassage

    L’EPFL et ses instituts interdisciplinaires ouvrent la voie des écoles d’ingénieurs de demain ; leur succès dans le programme-cadre est tel qu’aucune promotion particulière n’est plus nécessaire pour que les chercheurs participent à des projets (voir p. 8 et 9).

    Résultat : L’École polytechnique fédérale de Lausanne, premier établissement d’enseignement supérieur de langue française du programme « Coopération »

  • LEA 245 sommaire

    Edito : Le grand brassage

    S’inspirant de la loi américaine, l’expérience pilote testée dans le 7e programme-cadre pourrait être reconduite, voire amplifiée, si la Commission européenne parvient à négocier des conditionscadres avec les éditeurs de revues scientifiques (voir p. 5 à 7).

    Action: L’open access dans le 7e programme-cadre : des connaissances mieux partagées pour des recherches de plus grande valeur

  • LEA 245 sommaire

    Edito : Le grand brassage

    C’est tout le cycle de la recherche et de l’innovation qu’il faut couvrir, en poussant systématiquement les feux de la recherche et de l’innovation collaborative et de la mise en réseau d’acteurs de la recherche (voir p. 2 à 4).

    Action: Innover grâce au transfert de connaissances : inciter à apprendre et à comprendre les contextes des innovations

  • LEA 244 sommaire

    Edito : Notre première stratégie européenne de recherche et d’innovation

    Résultats : Coopération : ces participants français qui ratent de peu leur financement européen

  • LEA 244 sommaire

    Edito : Notre première stratégie européenne de recherche et d’innovation

    Comment réussir les transferts de connaissances (voir p. 8 à 10) entre la recherche, la société et l’économie tout en visant la valorisation des titres de propriété intellectuelle souhaitée par la CE et le Conseil européen.

    Action : Transfert de connaissances : la réussite commerciale passe par la formation des capacités d’appropriation du client

  • LEA 244 sommaire

    Edito : Notre première stratégie européenne de recherche et d’innovation

    Quelles propositions mettre en avant pour étendre les réussites à ceux qui manquent de peu leur financement européen (voir p. 6 à 7).

    Action : Trois nouvelles mesures vont simplifier la vie des chercheurs et des patrons de PME

  • LEA 244 sommaire

    Edito : Notre première stratégie européenne de recherche et d’innovation

    L’Union de l’innovation peut-elle encore réussir ? Le Conseil européen du 4 février et le livre vert de la Commission européenne (voir p. 2 à 4) ont répondu avec conviction à cette question. La méthode choisie pour y parvenir consiste à achever l’unification de l’Espace européen de la recherche d’ici 2014.

    Avenir : Intégrer tous les financements de la recherche, de la démonstration et de l’innovation dans un cadre stratégique commun européen ?

  • LEA 243 sommaire

    Edito : La « méthode » de l’Union européenne

    Si les champions nationaux (voir p.10 à 11) ont maintenu présence et succès sur le marché du programme-cadre, l’ensemble des participants français n’a pas suivi. Dans le 7e programme-cadre, ils participent nettement moins que lors du 6e (voir p. 8 à 9).

    Résultats : Les champions nationaux

  • LEA 243 sommaire

    Edito : La « méthode » de l’Union européenne

    La simplification des règles du programme-cadre dès janvier 2011 (voir p. 2 à 3) annonce l’âge de la raison. La Commission européenne maintiendrait son exigence de rigueur financière mais reconnaîtrait les règles usuelles en vigueur dans chaque État membre.

    Avenir : Un pas vers une plus grande sécurité juridique et financière des projets du 7e programme-cadre

  • LEA 243 sommaire

    Edito : La « méthode » de l’Union européenne

    La formation des prix dans le domaine de la propriété intellectuelle ne relève pas de la mesure des coûts mais de la capitalisation des actifs immatériels passés et de la valeur commerciale prouvée des paquets de technologies intégrés dans des produits et des services (voir p. 4 à 6).

    Action : Transfert de connaissances : passer du commerce équitable à la performance commerciale par la création de valeur

  • LEA 242 sommaire

    Edito: L’union sacrée des innovateurs européens

    L’UE privilégiera les PME de croissance qui croissent (lire leur rôle dans les 5e et 6e programmescadres p. 4 à 7), les entreprises à capitalisation moyenne, les investisseurs qui investissent partout en Europe, les chercheurs qui inventent les spécialités de demain, l’organisation des chaînes de la création de valeur.

    Résultats: VTT, cet européen qui s’impose au plus haut niveau dans le 7e programme-cadre

  • LEA 242 sommaire

    Edito: L’union sacrée des innovateurs européens

    L’UE privilégiera les PME de croissance qui croissent (lire leur rôle dans les 5e et 6e programmescadres p. 4 à 7), les entreprises à capitalisation moyenne, les investisseurs qui investissent partout en Europe, les chercheurs qui inventent les spécialités de demain, l’organisation des chaînes de la création de valeur.

    Action : Vers un 8e programme-cadre plus accueillant pour les PME ?

  • LEA 242 sommaire

    Edito: L’union sacrée des innovateurs européens

    À titre d’exemple, si l’Europe veut progresser dans la constitution du marché européen des capitaux à risque, il faut certes qu’elle se dote d’instruments européens, mais il faudra aussi réformer les législations nationales dès lors qu’elles constitueraient un frein aux mouvements intra-européens de ces capitaux (lire p. 2 et 3).

    Action : Faire évoluer les banques, les investisseurs et le budget de l’UE au service de l’Union de l’innovation

  • LEA 241 sommaire

    Edito : Innover pour accélérer le remplacement des emplois

    Le programme de recherche « Coopération » combine des activités de recherche orientées vers l’innovation et d’autres qui visent davantage la résolution de grands défis, les deux n’étant pas contradictoires (voir p. 9 à 11).

    Résultat: Programme « Coopération », deux régimes de coopération qui se complètent

     

  • LEA 241 sommaire

    Edito : Innover pour accélérer le remplacement des emplois

    Cette nouvelle ère, caractérisée par le changement d’échelle dans la mise en oeuvre des politiques et des institutions contribuant à l’innovation, viserait des réformes importantes dans quatre domaines :

    • des universités internationalisées, autonomes et comptables de leurs efforts (voir p. 2) ;
    • des partenariats européens pour l’innovation, associant acteurs publics et entreprises, disposant d’une législation de la propriété intellectuelle enfin débarrassée des lourdeurs nationales (voir p. 3) ;
    • une place plus importante donnée à la conception, aux marques et aux modèles d’affaires innovateurs (voir p. 4) ;

    Avenir:

    • Améliorer la base de connaissances européenne
    • Des partenariats européens d’innovation capables de relever les grands défis. De difficiles équilibres de propriété intellectuelle pour favoriser l’innovation
    • Régime de conception (design) et accélération de la production de standards pour réussir à innover

     

  • LEA 240 sommaire

    Edito: Christophe Colomb et Robert-Jan Smits

    La révision simultanée de plusieurs politiques communautaires ouvre de grands espoirs d’amélioration du cadre réglementaire de l’Europe de l’innovation : nouveau règlement financier, réflexion sur le risque tolérable d’erreur financière, règlement sur la concurrence dans les partenariats de R&D, mesures de simplification du programme-cadre (voir p. 2 à 6).

    Avenir : Le financement de la recherche face à la nouvelle architecture financière et concurrentielle de l’UE

  • LEA 239 sommaire

    Edito: Spécialisations technologiques industrielles

    Certains États membres disposent déjà des instituts de recherche technologiques indispensables à son déploiement. C’est le cas par exemple des instituts Fraunhofer en Allemagne (p. 6 à 13)

    Résultats: Dossier PME : 575 PME coopèrent avec la Fraunhofer Gesellschaft dans les projets du 7e programme-cadre

  • LEA 239 sommaire

    Edito: Spécialisations technologiques industrielles

    La stratégie « Europe 2020 » (p. 2 à 5) préconise que le Conseil européen reprenne la main et fixe le cap. À lui de gouverner l’Union en adoptant des « lignes directrices intégrées », c’est-à-dire de grands objectifs ou de grands défis partagés auxquels chacun contribuera en fonction de ses moyens.

    Avenir: La stratégie Europe 2020 : l’innovation au coeur de l’Union Des engagements plus contraignants, une mise en oeuvre pilotée

Pages

Imprimer